Accueil  |  Nous connaitre  |  En parler  |  Contact      français English
SOLIDARITÉ
     PujaRam, Salman & les autresDéluge du Gange 2013

Déluge du Gange - juin 2013
Le 17 juin, une énorme catastrophe frappait l'Himalaya aux endroits les plus fréquentés en cette saison: les principaux lieux de pélerinage, Kedarnath, Gangotri et Badrinath. Toute cette zone a été ravagée par les trombes d'eau qui se sont abattues en quelques minutes sur cette région. Kédarnath a été le plus touché car un barrage a cédé sous la pression de l'eau et un lac de moraine s'est déversé dans la vallée.

Les pélerins ont été piégés et les villages détruits, il y eu des milliers de morts et de disparus. Toutes les vallées du Gange (il y en a trois) ont été touchées jusqu'à Haridwar. Pour ceux qui connaissent, l'eau est montée de 11 m à Devprayag, des immeubles entiers sont tombés dans la rivière à Uttarkashi. De nombreux villages sont rayés de la carte, Gaurikund par exemple. Pendant ce même temps, en France, on parlait surtout du désastre de Lourdes où Notre Dame se trempait les pieds dans sa grotte. Très peu d'informations sur cette catastrophe nous sont parvenues par les médias. Pour plus d'Informations sur internet visitez nouvellesaujourdhui.com et rfi.fr.

Grace à une collecte que nous avons organisé pendant l'été 2013, nous avons obtenu 1025 € afin d'organiser une action de soutien lors de l'automne suivant.

Fin novembre 2013 nous sommes donc partis vers Rishikesh pour rencontrer Atma, une anglaise fondatrice de l'association Atma Seva Trust qui travaille avec les villages en montagne. Elle nous a dit que personne ne s'occupait des petits villages qui ont vu leur système d'irrigation, les toits et les récoltes détruits. Après 7 heures de route tortueuse, nous avons retrouvé Atma à Sitacot, où se déroulait un "medical camp". Deux médecins recevaient les gens du village qui avaient des problèmes de santé. Nous avons visité le village et les alentours, en effet nous avons vu les toits en pierre détruits, un canal brisé; l'eau n'arrivait plus...

Au village, on nous a expliqué qu'il y avait des projets pour l'eau potable, un projet de verger plus rentable que les céréales (plus de valeur ajoutée) et d'autres choses encore. On nous a proposé de participer au financement. Nous avons trouvé tout cela très bien mais il nous semblait surtout que l'argent donné devait servir aux gens qui avaient subi des dégâts: Nous avons donc suggéré que notre donation soit utilisée directement à la réfection des toits car certaines familles étaient même logées chez des voisins.
C'était d'accord, l'association Atma Seva Trust mit aussi autant car 1000 € ne suffisaient pas. C'est elle qui mit en oeuvre les travaux, les paysans fournirent le bois et le travail de poutrage, un professionnel plaça les tôles fournies par Atma. Les travaux sont maintenant terminés.)

Ce séjour dans le village himalayen a été l'occasion également d'une expérience humaine perçante. Nous en parlons en détail dans le bulletin de l'association.

Visitez aussi: Association Atma Seva Trust